Qu'est-ce qu'un collier de greffe et où se trouve l'union de greffe d'arbre

Qu'est-ce qu'un collier de greffe et où se trouve l'union de greffe d'arbre

Par: Bonnie L. Grant, agricultrice urbaine certifiée

Le greffage est une méthode courante de multiplication des arbres fruitiers et ornementaux. Il permet aux meilleurs traits d'un arbre, tels que les gros fruits ou les fleurs abondantes, d'être transmis de génération en génération d'espèces. Les arbres matures qui ont subi ce processus peuvent développer un drageonnement du collet de greffe, ce qui n'est pas souhaitable pour de nombreuses raisons. Qu'est-ce qu'un collier de greffe? Un collier de greffe est la zone où un greffon et un porte-greffe se rejoignent et est également appelé union de greffe d'arbre.

Qu'est-ce qu'un collier de greffe?

L'union dans une greffe est une cicatrice grumeleuse et surélevée qui devrait être juste au-dessus de la surface du sol ou juste sous la canopée. Elle est causée lorsque le greffon et le porte-greffe sont unis. Le greffon est la variété de l'espèce qui produit et donne le meilleur rendement. Le porte-greffe est un propagateur cohérent choisi par les pépinières et les éleveurs. Le but de la greffe est de s'assurer que les variétés qui ne se réalisent pas à partir de graines conservent les propriétés de la plante mère. C'est aussi une méthode plus rapide de production d'un arbre par rapport à l'ensemencement.

Lors du greffage, le greffon et le porte-greffe font pousser leur cambium ensemble. Le cambium est une couche vivante de cellules juste sous l'écorce. Cette fine couche est jointe à la fois sur le greffon et le porte-greffe, de sorte qu'un échange de nourriture et de nutriments peut se produire dans les deux parties. Les cellules vivantes du cambium sont le centre de croissance de l'arbre et, une fois unies, créeront une formation d'union de greffe tout en permettant l'échange de substances vivifiantes. La zone où le greffon et le porte-greffe guérissent ensemble est le collet de greffe ou l'union de greffe d'arbre.

Enterrez-vous les syndicats de greffons à la plantation?

L'emplacement de l'union de la greffe d'arbre par rapport au sol est une considération importante lors de la plantation. Il y a une poignée de producteurs qui recommandent d'enterrer le syndicat sous le sol, mais la majorité préfère le laisser juste au-dessus du sol, généralement de 6 à 12 pouces au-dessus du sol. C'est parce que l'union est une zone assez délicate et, dans certains cas, des greffes incorrectes se produiront. Ceux-ci laissent la plante exposée à la pourriture et aux maladies.

Les raisons de l'échec des syndicats sont nombreuses. Le moment de la greffe, l'échec de la croissance du cambium et les techniques amateurs sont quelques-unes des causes. Une formation d'union de greffe infructueuse peut causer ces problèmes, ainsi que des problèmes de ravageurs et de drageonnage du collet de greffe. Les drageons font naturellement partie de la croissance des arbres, mais causent des problèmes dans les arbres greffés.

Que faire à propos de la succion du collier de greffe

Les ventouses se produisent parfois lorsque le greffon ne se développe pas correctement ou est mort. Cela se produit lorsque l'union n'est pas terminée. Les drageons dans les arbres greffés au collet du greffon indiquent que le greffon a été rompu, empêchant l'échange de nutriments et d'eau des racines au greffon. Le porte-greffe sera toujours hale et copieux, et tentera même de se ramifier et de feuilleter. Cela se traduit par des drageons ou une croissance de branche verticale élancée à partir du porte-greffe.

Le drageonnage du collet du greffon finira par produire les caractéristiques du porte-greffe si on le laisse pousser. Les drageons se produisent également si un porte-greffe est particulièrement vigoureux et prend le relais de la croissance principale. Utilisez un bon sécateur ou une scie pour une croissance plus ancienne et retirez le meunier le plus près possible du porte-greffe. Malheureusement, dans les porte-greffes solides, ce processus peut être nécessaire chaque année, mais la croissance des jeunes drageons est facile à éliminer et nécessite juste de la vigilance.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le

En savoir plus sur l'entretien général des arbres


Greffage

Greffage ou alors greffe [1] est une technique horticole par laquelle les tissus des plantes sont réunis de manière à continuer leur croissance ensemble. La partie supérieure de la plante combinée est appelée le scion (/ ˈ s aɪ ə n /) tandis que la partie inférieure est appelée le porte-greffe. Le succès de cette jonction nécessite que les tissus vasculaires se développent ensemble et une telle jonction est appelée inosculation. La technique est la plus couramment utilisée dans la propagation asexuée de plantes cultivées commercialement pour les métiers de l'horticulture et de l'agriculture.

Dans la plupart des cas, une plante est sélectionnée pour ses racines et c'est ce qu'on appelle le Stock ou porte-greffe. L'autre plante est sélectionnée pour ses tiges, ses feuilles, ses fleurs ou ses fruits et s'appelle la scion ou alors cion. [1] Le scion contient les gènes souhaités à dupliquer dans la production future par la plante mère / greffon.

Dans la greffe de tige, un procédé de greffage courant, une pousse d'un cultivar de plante choisi et désiré est greffée sur le stock d'un autre type. Dans une autre forme courante appelée greffe de bourgeons, un bourgeon latéral dormant est greffé sur la tige d'une autre plante mère et, lorsqu'il a été inosculé avec succès, il est encouragé à se développer en taillant la tige de la plante mère juste au-dessus du bourgeon nouvellement greffé.

Pour que la greffe ait lieu avec succès, les tissus vasculaires du cambium du stock et des greffons doivent être mis en contact les uns avec les autres. Les deux tissus doivent être maintenus en vie jusqu'à ce que la greffe ait «pris», généralement une période de quelques semaines. Une greffe réussie ne nécessite qu'une connexion vasculaire entre les tissus greffés. Recherche menée en Arabidopsis thaliana les hypocotyles ont montré que la connexion du phloème a lieu après 3 jours de greffage initial, alors que la connexion du xylème peut prendre jusqu'à 7 jours. [2] Les articulations formées par greffe ne sont pas aussi solides que les articulations naturellement formées, de sorte qu'un point faible physique se produit souvent au niveau de la greffe parce que seuls les tissus nouvellement formés s'inosculent entre eux. Le tissu structurel (ou bois) existant de la plante mère ne fusionne pas.


AGRUMES EN CROISSANCE

Apprendre

Acclimatez votre nouvel arbre d'agrumes

Que faire avant de planter

Tous les agrumes doivent être reproduits en serre pour les protéger des maladies nocives. Cela choquera l'arbre si vous le mettez à la lumière directe du soleil pendant trop longtemps la première semaine. L'emplacement idéal pour la première semaine à l'extérieur est un endroit près de la maison avec lumière indirecte du soleil qui reçoit une heure ou deux de lumière directe tout au long de la journée. Après la première semaine, vous pouvez déplacer votre arbre ajusté dans son emplacement final, qui bénéficie idéalement de 8 heures de plein soleil par jour.

Noter: Il est courant que les agrumes abandonnent certaines de leurs feuilles pendant cette transition. Ne pas paniquer. Surveillez la température extérieure et n’hésitez pas à ramener l’arbre à l’intérieur si vous constatez que les températures descendent en dessous de 40 ° F.

Dans le sol

Pour les jardiniers des zones chaudes et tempérées avec un léger gel.

La culture d'agrumes dans le sol peut être extrêmement gratifiante, et elle produit naturellement les spécimens les plus gros et les plus vigoureux. Cependant, avant de planter un agrume dans le sol, vous devez déterminer si l'emplacement que vous avez en tête fournira une maison convenable pour votre nouvel arbre d'agrumes nain.

À quoi ressembleront les agrumes dans ma cour?
Parfois, les gens ne sont pas sûrs d'utiliser les agrumes comme plante paysagère. En fait, les agrumes fonctionnent extraordinairement bien dans la plupart des paysages, offrant un beau feuillage persistant, de belles fleurs (et parfumées) et des fruits colorés.

Taille
Les agrumes achetés sur notre site de vente par correspondance sont tous greffés sur des porte-greffes semi-nains parfaits pour la culture en pot. S'ils sont plantés dans le sol, on peut s'attendre à ce que les arbres nains atteignent la taille semi-naine - jusqu'à environ 16 pieds de hauteur, selon la variété. En pot, les arbres semi-nains resteront beaucoup plus petits, surtout avec une taille judicieuse. Les agrumes de taille standard, disponibles dans les pépinières de Californie, cultivés dans le sol et peuvent devenir beaucoup plus grands - jusqu'à 25 pieds, selon la variété. Assurez-vous de prévoir plus d'espace dans le sol pour les arbres de taille standard. En règle générale, un arbre semi-nain a besoin d'un espace de 8 à 10 pieds de diamètre, tandis qu'un arbre standard doit disposer d'un espace de croissance plus grand - jusqu'à 15 pieds de diamètre.

Climat
En général, les agrumes plantés au sol sont plus heureux dans les régions chaudes et tempérées. Certaines variétés sont beaucoup plus tolérantes au gel que d'autres. Pour plus d'informations sur une variété spécifique, veuillez consulter notre tableau de rusticité.


Emplacement
Un endroit ensoleillé, sans gel et sans vent avec une exposition sud est préférable. En cas de doute sur l'emplacement, laissez l'arbre dans son contenant en plastique et placez-le à l'endroit que vous avez en tête. Arrosez au besoin, et après une semaine ou deux, vous devriez être en mesure de dire si c'est heureux ou non.

La chaleur réfléchie des trottoirs, des murs, des allées ou d'autres structures peut aider à créer un «microclimat» plus chaud. Évitez de planter des agrumes dans les pelouses qui reçoivent des arrosages fréquents et peu profonds. Ne surchargez pas votre arbre, car même s'il s'agit d'un semi-nain, il aura besoin de place pour son diamètre ultime de huit à dix pieds. Le système racinaire peut aller bien au-delà de la ligne d'égouttement.

Sol
Les agrumes sont réputés pour tolérer une grande variété de sols, y compris l'argile. Cependant, un bon drainage est essentiel, car les agrumes ne peuvent pas survivre longtemps à l'eau stagnante. Pour tester votre drainage, creusez un trou de 30 "de profondeur à l'endroit où vous souhaitez placer l'arbre. Remplissez d'eau pour saturer le sol. Le lendemain, remplissez-le d'eau. Votre drainage est OK si le niveau d'eau baisse de 2" en deux heures . Si l'eau ne s'écoule pas bien, plantez votre arbre dans un lit surélevé puis modifiez le sol comme décrit dans le paragraphe suivant.

Les sols riches en humus sont les meilleurs. Pour les sols lourds ou pauvres, nous recommandons de creuser un grand trou et de le remplir à nouveau, à moitié avec le meilleur du sol d'origine et à moitié avec un mélange d'amendement de bonne qualité. Plantez la motte de racines en hauteur pour lui permettre de s'installer au fil du temps. Les racines de la couronne doivent rester juste en dessous de la ligne du sol.

Plantation
Si la plante pousse dans un récipient, retournez doucement le récipient pour enlever le sol intact. Les arbres quelque peu secs se libèrent généralement plus facilement du pot pour la transplantation. Presser les parois d'un pot en plastique peut aider à ameublir le sol et les racines. Si vous plantez un arbre de vente par correspondance à racines nues, secouez les copeaux dans lesquels les racines sont emballées avant la plantation. Ajoutez les copeaux avec vos autres amendements au mélange préparé pour le trou de plantation.

Prenez note du système racinaire fibreux abondant. Redressez les racines qui tournent autour et coupez les racines cassées ou mortes avant la plantation. Modifiez votre trou de plantation comme décrit ci-dessus. N'ajoutez pas d'engrais au sol pendant le remblayage de votre trou, cependant, vous pouvez en appliquer sur la surface du sol après la plantation. Assurez-vous de tasser légèrement le sol au fur et à mesure et de bien arroser après la plantation pour éliminer les grandes poches d'air. Tuteurez l'arbre au besoin jusqu'à ce qu'il soit bien établi. La cravate de plante verte est un bon choix pour attacher des arbres à des piquets.

Les agrumes sont mieux plantés pendant la saison de croissance active. En été, il est préférable de planter tôt le matin lorsque les températures sont fraîches à modérées. Essayez de garder les racines à l'abri du soleil autant que possible. Arrosez abondamment l'arbre après le repiquage. Si vous le souhaitez, utilisez une solution de vitamine B-1 Rooting Tonic dans les premières irrigations pour aider les fines racines nourricières à récupérer plus rapidement. Vous voudrez peut-être pincer les fruits et les fleurs pendant la première ou les deux premières années après une nouvelle plantation pour encourager un développement plus fort des racines et des branches.

Arrosage
La cohérence est la clé de l'arrosage des agrumes! Comme pour beaucoup de plantes, les agrumes aiment un sol humide mais jamais détrempé. La fréquence d'arrosage varie en fonction de l'environnement et dépend de la porosité du sol, de la taille des arbres et de la température. Permettre à la surface du sol de sécher légèrement est acceptable. Un simple humidimètre, disponible dans les magasins de fournitures de jardin, peut être utilisé pour déterminer l'humidité jusqu'à une profondeur d'environ 9 po. Généralement, lorsque le compteur indique un taux d'humidité des racines d'environ 50% (centre du cadran), il est temps d'arroser. Conservez toujours votre humidimètre au sec entre les utilisations pour qu'il fonctionne correctement

Un arbre fané qui se redresse dans les 24 heures suivant l'arrosage indique que les racines sont devenues trop sèches. Ajustez le programme d'arrosage en conséquence. Un arbre avec des feuilles jaunes ou en coupe, ou des feuilles qui n'ont pas l'air guilleret après l'arrosage peut indiquer un arrosage excessif et des racines détrempées. Dans ce cas, arrosez moins fréquemment.

Dans le sol, les agrumes préfèrent les arrosages moins fréquents et profonds aux arrosages fréquents et peu profonds. La création d'un bassin d'arrosage autour de la ligne d'égouttement de l'arbre peut aider à l'arrosage en profondeur. Au fur et à mesure que l'arbre grandit, assurez-vous d'agrandir le bassin au besoin pour le garder aussi large que la propagation des branches. Un arrosage plus profond favorise une croissance des racines plus profonde et renforce votre arbre. En règle générale, un arrosage une fois par semaine fonctionne bien pour les plantations souterraines. Assurez-vous d'ajuster en fonction des conditions météorologiques! En général, il est préférable d'arroser le matin, mais si les plantes sont sèches ou fanées, il est préférable de les arroser immédiatement, plutôt que d'attendre le matin.

Paillis
L'utilisation libérale de paillis conservera une eau précieuse et aidera à empêcher la croissance des mauvaises herbes. Une couche de 2 à 3 pouces de copeaux de séquoia, d'écorce de sapin, de compost ou d'autres matières organiques peut être très utile pour la rétention d'eau. Pour refléter la chaleur et accélérer la maturation des fruits, certaines personnes paille avec du gravier de couleur claire ou de la roche concassée. Des «paillis vivants» tels que des trèfles fixateurs d'azote peuvent également être plantés entre les arbres d'un verger. Pour éviter les maladies des racines, éloignez toujours les graminées et autres végétaux de la zone du collet. Gardez tous les paillis à au moins six pouces de la base du tronc.

Sucer
Sachez où se trouve l'union du greffon sur votre arbre. Il peut généralement être considéré comme une cicatrice diagonale entre 4 et 8 pouces du sol. Retirez toutes les pousses sous le greffon. Ces soi-disant «drageons» prennent leur vitalité au sommet de l'arbre (le bois fructifère). Surtout sur les jeunes arbres, ils sont très vigoureux. Retirez les drageons dès qu'ils sont observés.


Les épines
Le bois de fructification juvénile aura parfois des épines. C'est la façon dont une jeune plante se défend contre les animaux de pâturage. À mesure que l'arbre mûrit, les épines n'apparaîtront pas aussi souvent. Taillez les épines si vous le souhaitez.

DANS DES CONTENEURS

Un excellent choix pour la culture d'agrumes sous tous les climats.

Les agrumes sont particulièrement adaptés à la culture en conteneurs car ils peuvent être conservés à des tailles gérables. La culture en pot permet aux jardiniers de surmonter les mauvaises conditions du sol ou l'espace limité dans un paysage. Les gens apprécient leurs arbres dans des pots décoratifs sur un patio ou un balcon d'appartement. De nombreux clients ont des hivers froids et apportent leurs agrumes à l'intérieur par temps glacial. Ces conseils peuvent vous aider sur la voie de la réussite de la culture d'agrumes dans des conteneurs.

Sélection des contenants de plantation
Nous recommandons un conteneur de 6 à 9 "pour nos arbres d'entrée et un conteneur de 10 à 14" pour nos arbres de qualité supérieure. Une variété de contenants en plastique décoratifs sont disponibles à des prix raisonnables. Les pots en argile et les récipients en bois sont des choix attrayants mais moins mobiles. Lors de la sélection d'un récipient, assurez-vous qu'il y a suffisamment de trous de drainage. Le perçage de trous supplémentaires est un moyen facile d'améliorer le drainage avec du bois ou du plastique. Au fur et à mesure que l'arbre grandit, augmentez la taille du contenant à un pot de 16-20 "de diamètre (le pot suivant augmente). Ne commencez pas avec un pot trop grand car il rend le niveau d'humidité du sol plus difficile à contrôler avec de petits arbres.

Sélection d'un emplacement pour les conteneurs extérieurs

Fournir 8 heures ou plus de lumière directe du soleil par jour. Si moins de 6 heures de plein soleil naturel sont fournies, complétez avec des lampes de culture. Habituellement, une fenêtre non obstruée orientée au sud ou au sud-ouest est idéale. Les endroits ensoleillés et sans vent avec une exposition sud sont les meilleurs. En cas de doute, laissez l'arbre dans son contenant en plastique et placez-le à l'endroit que vous avez en tête. Après une semaine ou deux, vous devriez être en mesure de dire si elle est en plein essor ou non. La chaleur réfléchie des trottoirs ou des maisons peut également contribuer à créer un microclimat plus chaud. Évitez de placer des agrumes en conteneur sur ou à proximité des pelouses qui reçoivent des arrosages fréquents et peu profonds. Pour réduire la chaleur excessive sur les racines, essayez de nicher des pots de pépinière en plastique ordinaire dans des pots décoratifs légèrement plus grands. Cela peut aider les racines à rester plus fraîches. Assurez-vous que le pot ne repose jamais dans l'eau de drainage stagnante.

Sélection d'un mélange de sol pour la plantation en pot

Nous vous recommandons d'utiliser des mélanges d'empotage disponibles dans le commerce. Certains experts fabriquent leurs propres mélanges en utilisant des copeaux de bois, du sable et du compost. Il n'est pas conseillé d'utiliser de la terre (terre indigène de votre jardin) dans un conteneur. Nous déconseillons également de mettre du gravier ou tout autre matériau au fond du pot, car cela a un impact négatif sur le drainage au fil du temps.

Le mélange de sol parfait à haute porosité peut être difficile à trouver. Les sols trop lourds peuvent être amendés avec environ 1/3 –1/2 du volume de copeaux de séquoia de 1 "ou de litière de hamster de cèdre. Les copeaux de pin et d'épinette ont tendance à se décomposer plus rapidement, ils ne sont donc pas idéaux. Essayez de choisir des copeaux de bois dur. Si nécessaire, humidifiez le mélange pour réduire la poussière et faciliter sa manipulation.

Utilisez un terreau léger et bien drainé. Si le mélange contient une grande proportion de matériau dense et absorbant, comme de la mousse de tourbe ou des moulages de vers, modifier avec 1 / 4-1 / 3 volume de copeaux de cèdre ou de séquoia de 1 ". Arrosez abondamment en utilisant le tonique d'enracinement à la vitamine B-1 dans les premières applications, si on le souhaite.Une fois les racines installées, on préfère utiliser des engrais à libération lente appliqués à la surface du sol, plutôt que de mélanger de l'engrais dans le sol ou d'utiliser des piquets végétaux, ce qui évite tout risque de brûlure des racines.

Lorsque vous magasinez pour le mélange de sol d'agrumes parfait, veuillez éviter ceux qui contiennent des agents mouillants chimiques ou des engrais. Les mélanges de sol formulés pour une utilisation en extérieur sont préférables aux mélanges de rempotage pour plantes d'intérieur, car ces derniers contiennent souvent des agents mouillants chimiques, ce qui fait que les racines des arbres restent trop humides après l'arrosage. Vous pouvez commencer avec un bon sol organique riche et l'amender avec environ 1 / 3-1 / 2 de copeaux de volume, de la perlite ou de la fibre de coco. Les mélanges pour cactus / agrumes contiennent beaucoup de sable mais peuvent fonctionner. Utilisez votre jugement pour modifier au besoin.

Planter dans des conteneurs

Une fois que votre terreau est préparé, que le contenant est sélectionné et que l'emplacement éventuel de l'arbre est connu, vous êtes prêt à commencer le rempotage.

Placez le terreau préparé au fond de votre nouveau récipient. Faites doucement glisser les racines des arbres hors de l'ancien récipient, en coupant les racines mortes et en démêlant les racines qui tournent autour de sorte que la croissance dans le nouveau pot ne soit pas entravée. Si vous plantez un arbre de vente par correspondance à racines nues, secouez doucement les copeaux des racines et mélangez-les avec le mélange de plantation. Placez la masse racinaire détachée dans le nouveau récipient et remplissez doucement avec votre mélange de plantation frais, en tassant légèrement pour éliminer les grands espaces d'air de la zone racinaire. Le sommet des racines doit être juste sous la surface du sol et les racines de la couronne (zone du collet) doivent apparaître au-dessus de la ligne du sol. Assurez-vous que la terre ou le paillis ne sont pas poussés contre le tronc de l'arbre. Arrosez profondément. Piqueter lâchement avec une cravate verte si nécessaire. C’est une bonne idée de rempoter chaque année ou lorsque vous voyez des racines jaillir à travers les trous de drainage.

Arrosage en conteneurs

La cohérence est la clé de l'arrosage des agrumes. Les agrumes ont besoin d'un sol humide mais jamais détrempé. Développez un programme d'arrosage pour que les racines maintiennent une humidité uniforme, mais ne soient pas gorgées d'eau.La fréquence d'arrosage variera en fonction de la porosité du sol, de la taille des arbres et des facteurs environnementaux. En règle générale, un ou deux arrosages en profondeur par semaine fonctionnent bien pour les spécimens en conteneurs. Il est préférable d'arroser le matin, mais si les plantes sont sèches ou fanées, il vaut mieux les arroser tout de suite plutôt que d'attendre le matin. Élevez les pots au-dessus de l'eau de drainage stagnante.

Arrosez avant que les feuilles ne se fanent et lorsque les racines ont atteint environ 50% de siccité. Même si la surface du sol est sèche, vérifiez le niveau d'humidité du sol entourant les racines avant d'arroser. Un arbre fané qui se redresse dans les 24 heures suivant l'arrosage indique que les racines sont devenues trop sèches. Ajustez le programme d'arrosage en conséquence. Un arbre avec des feuilles jaunes ou en coupe, ou des feuilles qui n'ont pas l'air guilleret après l'arrosage peut indiquer un arrosage excessif et des racines détrempées. Donnez moins souvent de l'eau à votre arbre.


Un testeur d'humidité peut être un excellent outil pour aider à déterminer quand les racines ont besoin d'une boisson. Étant donné que la plupart des testeurs d'humidité commerciaux reposent sur une méthode de conductivité électrique, il est toutefois possible d'obtenir des lectures erronées en raison d'une salinité élevée ou d'autres conditions. Une méthode alternative récemment partagée par un passionné d'agrumes de la Nouvelle-Angleterre utilise simplement une cheville en bois ordinaire du diamètre d'un crayon. Affûtez-le avec une méthode de taillage (couteau bien aiguisé) ou un taille-crayon. Ensuite, insérez-le dans le pot à des profondeurs variables, peu profondes à plus profondes, en déterminant l'humidité en utilisant vos sens directs (sensation, odeur, etc.).
Comme le montre l'exemple précédent d'un testeur d'humidité alternatif, les agrumes d'intérieur inspirent l'innovation! Il n'y a pas de terreau unique, sauf tous ceux qui contiennent maintenant des agrumes heureux. Les gens au fil des ans et dans chaque état ont expérimenté, en utilisant des matériaux et des ressources disponibles localement pour développer des méthodes qui fonctionnent pour eux.


Si l'aventure vous semble intimidante, vous pouvez commencer lentement avec l'un de ces trois arbres «les plus faciles à cultiver»: le citron Meyer, le citron vert Bearss, l'orange Trovita.

Comme plantes d'intérieur

Pour ceux qui ont des conditions de croissance intérieures adéquates

Les agrumes peuvent être cultivés facilement à l'intérieur! Les éléments clés du succès sont une bonne lumière, une humidité adéquate à l'intérieur en hiver, un terreau bien drainé, des nutriments supplémentaires et un arrosage constant. Enlevez n'importe lequel de ces éléments et des problèmes peuvent survenir. Fournissez ces éléments clés comme indiqué ci-dessous, et vous serez en route vers un bel arbre!

Lumière
Les agrumes ont besoin de 8 à 12 heures de soleil chaque jour pour être sains et productifs. Une fenêtre orientée sud ou sud-ouest avec une lumière dégagée est généralement idéale. Les agrumes ne sont pas dormants en hiver et toléreront légèrement conditions de faible luminosité pendant cette période de croissance plus lente.

Si votre espace de culture reçoit au moins 5 à 6 heures de plein soleil par jour, un complément avec des ampoules à spectre complet ou des lampes fluorescentes pour plantes peut aider les arbres à bien fonctionner. Si, cependant, l'espace fournit moins de 5 heures par jour de plein soleil direct, des systèmes d'éclairage de culture plus sophistiqués peuvent être nécessaires. Si vous vivez dans une région aux hivers froids et aux étés chauds, vous pourriez envisager de traiter vos agrumes comme une plante d'intérieur / d'extérieur.


Température
Les agrumes poussent mieux entre 55 ° F et 85 ° F. Ils peuvent généralement tolérer des températures allant jusqu'à 32 degrés pendant 2-3 heures. Certaines variétés sont plus résistantes au froid que d'autres. Les agrumes peuvent supporter des températures supérieures à 100 degrés tant qu'ils sont bien arrosés.


Sol
Nous avons constaté qu'un mélange de sol commercial léger et bien drainé peut bien fonctionner. Certains experts fabriquent leurs propres mélanges en utilisant des copeaux de bois, du sable et du compost.

Il n'est pas conseillé d'utiliser de la terre (terre indigène de votre jardin) dans un conteneur. Nous déconseillons également de mettre du gravier ou tout autre matériau au fond du pot, car cela a un impact négatif sur le drainage au fil du temps.

Les sols trop lourds peuvent être amendés avec environ 1/3 à 1/2 volume de copeaux de séquoia de 1 "ou de litière de hamster de cèdre. Les copeaux de pin et d'épinette ont tendance à se décomposer plus rapidement, ils ne sont donc pas idéaux. Essayez de choisir des copeaux de bois dur qui Si nécessaire, humidifiez le mélange pour réduire la poussière et faciliter sa manipulation.

Assurez-vous d'appliquer un bon engrais, le cas échéant.

L'eau
Arrosez au besoin pour garder le sol humide et non détrempé. En général, 1/4 à 1/2 gallon d'eau tous les 5 à 7 jours à l'intérieur est suffisant. Assurez-vous que le fond du pot est surélevé au-dessus de l'eau de drainage stagnante. Un testeur d'humidité peut être un excellent outil pour aider à déterminer quand les racines ont besoin d'une boisson. Étant donné que la plupart des testeurs d'humidité commerciaux reposent sur une méthode de conductivité électrique, il est toutefois possible d'obtenir des lectures erronées en raison d'une salinité élevée ou d'autres conditions. Une méthode alternative récemment partagée par un passionné d'agrumes de la Nouvelle-Angleterre utilise simplement une cheville en bois ordinaire du diamètre d'un crayon. Affûtez-le avec une méthode de taillage (couteau bien aiguisé) ou un taille-crayon. Ensuite, insérez-le dans le pot à des profondeurs variables, peu profondes à plus profondes, en déterminant l'humidité en utilisant vos sens directs (sensation, odeur, etc.).


Humidité
En hiver, les pièces chauffées peuvent nécessiter une humidité supplémentaire. Placer le pot sur des cailloux dans une soucoupe élèvera l'arbre au-dessus de la zone de drainage et améliorera la circulation de l'air et l'humidité pour les agrumes. Brumiser le feuillage d'agrumes avec un simple vaporisateur est un autre moyen d'aider les agrumes à faire face à une humidité intérieure insuffisante en hiver.

Prendre plaisir!
Lorsque vous fournissez ces éléments essentiels de succès pour la culture en intérieur, vous profiterez d'une plante d'intérieur parfumée, ornementale et délicieuse pas comme les autres!

Veuillez consulter notre page Cultiver des agrumes dans des conteneurs pour consulter d'autres conseils utiles pour une culture d'agrumes réussie.

Dans une serre / solarium

Environnement idéal pour la culture en conteneurs

La plupart des agrumes peuvent être cultivés et fructifiés dans des serres ou des solariums. Simulez un environnement subtropical en maintenant les températures entre 55 ° et 95 ° F, avec une certaine humidité.

L'ombrage au milieu de l'été dans une serre peut être nécessaire pour maintenir des températures inférieures à 100 ° F. Un tissu d'ombrage peut être utile pour réduire la température de la serre lorsqu'il est drapé sur la structure.

À l'inverse, si les conditions hivernales sont excessivement sombres et que les ressources le permettent, envisagez de compléter avec des lampes de culture. Si votre espace de culture reçoit au moins 5 à 6 heures de plein soleil par jour, un complément avec des ampoules à spectre complet ou des lampes fluorescentes pour plantes peut aider les arbres à bien fonctionner. Si, cependant, l'espace fournit moins de 5 heures par jour de plein soleil direct, des systèmes d'éclairage de culture plus sophistiqués peuvent être nécessaires. ACF Greenhouses est une bonne source en ligne d'informations utiles sur les systèmes d'éclairage de culture.

Vous trouverez de plus amples informations sur la culture et des conseils de plantation sur notre page contenant.

Cultiver organiquement

Conseils pour la culture et la lutte antiparasitaire

Les agrumes peuvent prospérer selon des méthodes de production biologique. Les exigences de base de plein soleil, excellent drainage, plus protection contre le gel et le vent, s'appliquent également aux arbres issus de l'agriculture biologique. Tous les agrumes sont de gros mangeurs, et exigent un approvisionnement régulier en azote et oligo-éléments tout au long de la saison de croissance, qu'ils soient cultivés en pot ou au sol.

Conteneur de plus en plus
Un mélange de contenants biologiques idéal contiendra une variété d'ingrédients du sol. Lorsqu'il est bien mélangé, le mélange doit être friable, riche et drainant rapidement, tout en conservant l'humidité.

Commencez par combiner un sol organique commercial avec du compost, du sable et de l'écorce de sapin, ou choisissez parmi les matériaux de votre région pour créer un milieu de culture approprié. Les copeaux de cèdre (litière de hamster), la fibre de coquille de coco, la pierre ponce, le granit décomposé et d'autres matériaux peuvent être utilisés pour aider à améliorer la qualité de saturation des mélanges et des sols lourds. Des moulages de compost et de vers peuvent également être utilisés, mais conservez-les à moins de 20% du mélange total, sinon ils peuvent devenir trop lourds. Les agrumes aiment un substrat de culture légèrement acide, mais ajouter trop de mousse de sphaigne à cette fin peut gêner le drainage des racines, utilisez donc la sphaigne avec parcimonie. Évitez les mélanges commerciaux contenant des agents mouillants chimiques ou des engrais chimiques. Des racines humides et non mouillées font un arbre heureux.

Un arbre biologique à racines nues âgé de 2 à 3 ans de Four Winds Growers doit être planté dans un pot de pépinière standard de 5 gallons (12 à 14 po de diamètre). Les conteneurs conçus pour une utilisation en pépinière ont généralement des trous de drainage adéquats. Si vous utilisez un pot en terre cuite ou en argile, assurez-vous de percer des trous supplémentaires pour améliorer le drainage, ou emboîtez le pot ordinaire à l'intérieur du pot décoratif, en veillant à élever le pot au-dessus de la zone de drainage. Il n'est pas nécessaire de mettre du gravier ou tout autre matériau au fond du récipient lors de l'empotage et peut gêner le drainage au fil du temps, entraînant des racines gorgées d'eau. Assurez-vous qu'une fois la plantation terminée, les racines de la couronne de l'arbre apparaissent juste au-dessus de la ligne du sol.

Planter dans le sol

Il est préférable de ne pas planter votre agrume dans une pelouse, car les pelouses entreront en compétition avec l'arbre pour l'azote et l'eau, et les produits chimiques allopathiques des graminées peuvent entraver la croissance des agrumes. Dans les sols argileux lourds, il peut être nécessaire de planter sur un monticule pour assurer un bon drainage.

Les agrumes sont de gros mangeurs, et notre expérience a été que vous devez fertiliser vos arbres organiques plus souvent, car les engrais organiques ne sont généralement pas aussi concentrés que les engrais commerciaux conventionnels. De bons engrais granulaires organiques sont disponibles en ligne et dans les jardineries. [Deux exemples sont Dr. Earth (Organic # 9 pour les arbres fruitiers) et EB Stone (Organic Citrus and Fruit Tree Food).] Vous pouvez également recouvrir de compost ou utiliser vos propres «thés» de compost pour compléter la fertilisation.

En plus des applications opportunes d'engrais granulaires à libération lente, il est judicieux d'appliquer des pulvérisations foliaires d'émulsion de poisson et de varech selon un programme hebdomadaire tout au long de la saison de croissance active. Les jeunes feuilles qui ne se sont pas encore «durcies» (environ la moitié de la taille des feuilles matures) absorbent le mieux l'azote foliaire et les oligo-éléments.

Voir les détails sur la plantation dans le sol.

Puceron, écaille ou acarien, Oh mon Dieu!
Assurez-vous de vérifier vos arbres au moins une fois par semaine pour détecter les parasites ou d'autres problèmes.
À l'intérieur comme à l'extérieur, vous pouvez utiliser des sprays de solution savonneuse bimensuelle, une brosse à dents à la main, pour lutter contre l'arrivée de pucerons indésirables, d'écailles, d'acariens et autres. Le stress causé par une lumière insuffisante, une poussière excessive ou un arrosage excessif ou insuffisant prédisposera les arbres aux attaques de ravageurs.

Assurez-vous que les fourmis sont exclues de votre zone de culture d'agrumes. Un excellent produit pour aider à garder les arbres propres et exempts de parasites est l'Orange biologique TKO. Si une infestation de tartre a déjà commencé, on peut simplement les frotter des branches et des brindilles avec une brosse à dents souple et laver avec la solution mélangée dans un flacon pulvérisateur. [http://tkoorange.com/].

Amener à l'intérieur pour la culture hivernale
Si les agrumes doivent passer de longs mois d'hiver à l'intérieur, il est préférable de fournir une fenêtre ensoleillée qui offre le climat intérieur parfait «semblable à celui de la Californie». Lorsque vous apportez des arbres à l'intérieur après un été au soleil, n'oubliez pas de consulter votre testeur d'humidité et assurez-vous qu'au moment de la transition, les racines sont sèches à environ 50%. Si vous vous assurez que les plantes que vous avez l’intention d’apporter pour l’hiver sont un peu «sèches ou humides», cela les aidera à mieux s’adapter aux nouvelles conditions intérieures. Arrosez-les dès qu'ils se trouvent dans leur nouvelle maison d'hiver. Pour augmenter l'humidité ambiante à l'intérieur, vous pouvez placer des plateaux de cailloux et d'eau sous les arbres ou utiliser un vaporisateur. Rappelles toi, les racines d'agrumes heureuses sont humides, mais jamais détrempées. Si votre espace de culture intérieur ne fournit pas au moins 8 heures de plein soleil par jour, la fructification et la croissance peuvent être compromises.

Il y a une «courbe d’apprentissage» avec l’agriculture, surtout si vous planifiez votre mini-verger dans des pots que vous devrez apporter à l’intérieur en hiver. Si vous prenez soin de maximiser l'exposition au soleil, de surveiller attentivement l'humidité du sol, de fertiliser régulièrement et de surveiller les parasites, votre expérience de culture d'agrumes biologiques sera couronnée de succès.

Protection contre le froid hivernal

Étapes d'action pour les agrumes d'extérieur

Les variétés d'agrumes ont différentes tolérances au froid. Voir le tableau des variétés d'agrumes pour plus de détails. Ayez en tête un plan d'action et les fournitures dont vous avez besoin.

Lorsque les températures devraient descendre en dessous de la tolérance indiquée, des mesures doivent être prises rapidement pour protéger les agrumes et autres plantes sensibles au froid.

Les arbres à conteneurs sont les plus faciles. Déplacez-les dans un endroit protégé où ils ne gèlent pas, comme un porche, un garage ou dans la maison.

Pour les arbres dans le sol ou pour les arbres en conteneur que vous ne souhaitez pas déplacer, voici quelques autres options:

Bien sûr, arrosez bien les arbres. Lorsque le sol gèle, il tire l'humidité des racines, les endommageant. Une combinaison de deux ou plusieurs des trois idées ci-dessous vous donnera plus de protection qu'une seule option. Sprays anti-transparents tel que Couverture nuageuse donnera une protection de 4 à 6 degrés pendant un mois maximum. Couvertures de givre, se présentent sous forme de bonnets ou de feuilles. D'autres tissus ou plastiques peuvent suffire mais devront être enlevés dans la journée. Les couvertures de gel respirent et peuvent rester sur les arbres pendant des jours sans dommage. Assurez-vous que le matériau atteint le sol, fixez-le pour qu'il ne se détache pas de l'arbre. lumières de Noël placés dans les branches des arbres peuvent fournir de la chaleur pour compenser l'air froid.


Ministère de l'agriculture, de l'alimentation et des affaires rurales


Agdex #: 211/36
Date de publication: 03/00
Ordre#: 00-007
Dernière révision: 03/00
Histoire: Remplace la fiche «Porte-greffes de pommier» (commande n ° 90-118) et des parties de la «Publication 334, Porte-greffes pour arbres fruitiers»
Écrit par: Ken Wilson - spécialiste Apple / MAAARO

Table des matières

Introduction

La valeur élevée des terres et l'augmentation de tous les autres coûts d'exploitation font qu'il est impératif que les pommes soient produites de manière économique et qu'un retour rapide sur l'investissement soit réalisé. L'utilisation de porte-greffes de pommes appropriés a grandement amélioré l'économie de la culture des pommes.

Les pommiers ne sont pas cultivés sur leurs propres racines mais propagés sur des porte-greffes qui contrôlent l'arbre. Les porte-greffes nains contrôlent la production de bois dans l'arbre, dirigeant son énergie vers la production de fruits. En choisissant les porte-greffes en fonction de vos besoins et des conditions du sol, vous pouvez présélectionner, dans une large mesure, la taille de vos arbres de verger à maturité. Ce choix, en lui-même, peut économiser beaucoup de travail dans la taille et la cueillette, et du temps d'attente pour que vos arbres commencent à être cultivés.

Les arbres nains poussent des pommes là où la plupart, sinon la totalité, des fruits peuvent être cueillis sans échelle. Pour améliorer l'efficacité de la cueillette et augmenter le rendement à l'hectare, des arbres nains à semi-nains sont plantés à intervalles rapprochés dans les rangées. Ce type de plantation à haute densité fournit une paroi d'arbre continue de surface portante à pulvériser et à cueillir, réduisant ainsi le gaspillage de temps et de matériaux.

La haute densité concerne l'interception maximale de la lumière par les feuilles des arbres plutôt que spécifiquement le nombre d'arbres par hectare. Pour une interception maximale de la lumière, une quantité minimale de lumière du soleil est perdue sur le sol entre les arbres. Il a été démontré que la taille des fruits et la production totale de fruits augmentent lorsque l'interception et l'utilisation de la lumière sont augmentées. En général, plus les porte-greffes sont nains, mieux ils se prêtent à une plantation à haute densité, avec un retour économique précoce.

La plupart des porte-greffes disponibles pour les pommes n'ont pas été élevés ou sélectionnés pour la résistance à l'hiver au Canada. Par conséquent, les racines ou les tiges sont occasionnellement blessées par le froid à certains endroits de l'Ontario. Évitez une culture excessive ou une alimentation qui induit une croissance tardive et immature. La couverture de gazon avec du paillis sous les arbres protège les racines contre les températures extrêmes.

Selon le porte-greffe utilisé, les pommiers peuvent être globalement classés en 4 catégories: nain, semi-nain, semi-vigoureux ou semi-standard et vigoureux ou de taille standard. Ce sont des termes relatifs. La taille des arbres à tout âge variera en fonction du cultivar, du sol, de la nutrition, des pratiques d'élagage, de la quantité de culture et du climat.

Le nombre de porte-greffes disponibles dans le commerce pour les pommiers nains augmente régulièrement. Tous ces porte-greffes ne conviennent pas à la production de pommes en Ontario. Avant de sélectionner un porte-greffe, assurez-vous de rechercher les options disponibles. Les avis sur les performances des différents porte-greffes varient selon l'environnement dans lequel ils ont été évalués. Les porte-greffes énumérés dans cette fiche d'information sont ceux dont on pense qu'ils sont les plus prometteurs pour les conditions de croissance en Ontario.

Nain

Ces porte-greffes ont l'avantage supplémentaire d'être très précoces, avec un rendement élevé. Cela permet aux producteurs de changer de cultivars au besoin sans périodes prolongées de perte de production. Le concept traditionnel selon lequel un verger est une entreprise à vie doit être abandonné compte tenu des pressions économiques d'aujourd'hui.

Étant donné que la canopée fructifère est si près du sol avec des porte-greffes nains, ne plantez pas sur des sites où l'accumulation d'air froid provoque des gelées fréquentes au printemps. Dans de telles circonstances, la perte d'une culture peut entraîner une repousse excessive et un surpeuplement, ce qui peut s'avérer difficile à contrôler. Lorsque de fortes accumulations de neige se produisent, les branches des arbres sur les porte-greffes nains peuvent être endommagées ou arrachées du tronc lorsque la neige fond ou se dépose.

Les porte-greffes nains ont un volume racinaire limité et bénéficient d'une irrigation supplémentaire en saison sèche et dans les sols secs. Les porte-greffes nains bénéficient également d'un soutien total des arbres pendant toute la durée de vie du verger.

M.27 (Malling 27)

Un porte-greffe extrêmement nain sorti en 1971 du programme de sélection d'East Malling, en Angleterre. M.27 est probablement trop nain pour être utile dans les vergers commerciaux. Cela donne à un arbre environ 20% de la taille de la norme et la moitié de la taille de M.9 ou moins. Comme c'est un cultivateur lent et faible dans le lit de selles, des techniques spéciales sont nécessaires pour produire des plantes en quantités destinées à un usage commercial. La résistance à l'hiver est la même que celle du M.9 et ne produit pas de drageons ni de bavures. Il est très précoce et moins sensible au feu bactérien que le M.9.

V.3 (Vineland 3)

Il s'agit d'un nouveau porte-greffe nain issu du programme de sélection Vineland, Ontario. Ce porte-greffe est légèrement moins vigoureux que M.9 EMLA mais similaire aux clones M.9 M.9 T337 et M.9 Flueren 56. Les arbres sur V.3 ont une propension similaire à former des drageons et semblent aussi productifs que les clones M.9, mais sont plus efficaces en termes de rendement. Des tests préliminaires indiquent qu'il est moyennement résistant au feu bactérien. Ce stock est actuellement évalué pour sa résistance à l'hiver, sa résistance aux maladies et aux insectes, son incidence de bavures et de drageons et sa sensibilité à la pourriture du collet. Le porte-greffe sera disponible dans le commerce dès 2001.

G.65 (Genève 65)

Il s'agit d'un porte-greffe breveté du programme de sélection de l'Université Cornell, dans l'État de New York. C'est un stock très nain produisant un arbre plus petit que M.9. C'est précoce et productif. Il résiste au feu bactérien et à la pourriture du collet et est modérément sensible au puceron laineux du pommier. Il a peu de nœuds de bavure et peu de ventouses.

M.9 (Malling 9)

Libéré de la station de recherche d'East Malling, en Angleterre, ce porte-greffe est le plus nain en usage commercial en Ontario aujourd'hui. Il produit une taille d'arbre d'environ 25% à 30% de sa taille réelle avec la plupart des cultivars.De nombreux sous-clones de M.9 existent aujourd'hui, résultat d'un traitement thermique pour débarrasser les clones d'origine des virus et d'une sélection pour faciliter la propagation dans les selles. Les clones varient quelque peu dans le degré de nain conféré au greffon. Le clone M.9 d'origine contenant des virus produit un arbre environ 30% plus petit que le virus M.9 EMLA négatif. Le français Pajam 2 (Cepiland) est un clone relativement vigoureux, le Pajam 1 (Lancep) et le néerlandais NAKB T337 sont intermédiaires et le Fleuren 56 est moins vigoureux.

Les arbres nains sur M.9 ne sont pas nécessairement de courte durée ou à racines peu profondes. Le développement des racines est proportionnel à la hauteur et à la propagation de l'arbre. M.9 n'est pas tolérant à la sécheresse. Ne cultivez pas d'arbres sur ce stock sur des sols à texture légère sans irrigation supplémentaire. Le bois du stock M.9 est cassant et se cassera soudainement sous l'effet du stress. Les arbres sur M.9 doivent donc être supportés tout au long de leur vie. Le M.9 ne fonctionnera pas bien sous un mauvais drainage, mais il tolère la pourriture du collet et se porte bien sur des sols plus lourds où le drainage est adéquat.

Le M.9 est sujet au drageonnement car il est extrêmement sensible au feu bactérien. Prenez soin de décourager tout drageonnement qui pourrait survenir. Le porte-greffe est également sensible aux pucerons laineux du pommier. M.9 forme facilement des nœuds de bavures, des groupes d'initiales de racines qui se forment sur le porte-greffe. Ces bavures sont des points d'entrée pour les foreurs et autres ravageurs.

On rapporte que M.9 a une rusticité modérée à bonne. Il arrête la croissance du greffon relativement tôt, permettant un durcissement précoce accru du greffon. Il faut faire preuve de prudence si ce porte-greffe est planté dans les districts à croissance plus froide de l'Ontario ou sur des sites souvent dépourvus de neige.

M.9 est très précoce et une floraison incontrôlée peut entraîner un ruissellement de l'arbre, en particulier sur les sols à texture légère. Lorsque les conditions favorisent une croissance vigoureuse des arbres, une fructification précoce peut être essentielle pour contrôler la taille des arbres. Les branches bien exposées et le bois de structure limité d'un arbre sur M.9 favorisent la production de fruits de grande taille et d'excellente couleur. Les arbres sur M.9 sont très productifs.

Originaire de MAC-9 (Michigan Apple Clone) de la Michigan State University, ce porte-greffe breveté a été mis à la disposition du commerce en 1985. La taille de l'arbre est légèrement inférieure à M.26 et il peut pousser de manière autonome. Il a tendance à cultiver abondamment sur les jeunes arbres et peut provoquer un rabougrissement si les fruits ne sont pas suffisamment éclaircis. La marque est résistante à la pourriture du collet mais sensible au feu bactérien et au puceron laineux du pommier. Les nœuds de bavure sont formés à peu près de la même manière que sur M.26. mais ça ne craint pas. C'est très précoce. Un gonflement apparent semblable à une tumeur entoure le porte-greffe Mark au niveau du sol. La cause du gonflement du sol est inconnue.

V.1 (Vineland 1)

Provient du programme de sélection Vineland, Ontario. La taille des arbres est comparable ou légèrement supérieure à M.26. Le rendement du rendement et la taille des fruits sont égaux ou supérieurs à M.26. La propension au ventouse est égale à M.26. Contrairement au M.26, le V.1 semble être hautement résistant au feu bactérien. Le porte-greffe sera disponible dans le commerce dès 2001.

Bourgeon 9 (Budagovsky 9)

Est un porte-greffe nain élevé en Union soviétique. Ses feuilles sont rouges. La taille des arbres se situe entre M.26 et M.9 EMLA en vigueur. C'est un porte-greffe précoce avec un rendement élevé. Cela nécessite un soutien. Bud.9 est résistant à la pourriture du collet et sensible au feu bactérien et au puceron laineux du pommier. Bud.9 a une excellente résistance à l'hiver bien supérieure à M.9. Il produit peu de drageons ou de bavures. C'est un porte-greffe nain prometteur et résistant à l'hiver.

O.3 (Ottawa 3)

Il s'agit du porte-greffe le plus nain issu du programme de sélection résistant au froid à Ottawa. Il apparaît plus nain que M.26 mais plus vigoureux que M.9. Ottawa 3 prend peu de racines dans le lit de selles, mais peut être cultivé à partir de boutures de racines ou de cultures de tissus. Il est plus résistant au froid que M.26 ou M.9 et résiste à la pourriture du collet, mais sensible au feu bactérien et au puceron laineux du pommier. Il ne produit pas de bavures ni de drageons. Elle est précoce et nécessite un accompagnement pendant sa jeunesse. Ses exigences de gestion sont similaires à celles de M.26. La performance du verger n'a pas été déterminée.

M.26 (Malling 26)

Un porte-greffe nain introduit à East Malling en 1959. Ce porte-greffe est très populaire depuis 10 ans. M. 26 est recommandé dans tous les districts de pommes de l'Ontario, mais à titre d'essai seulement dans les districts plus froids. M.26 serait le plus robuste des porte-greffes de la série Malling.

L'arbre est d'environ 40% de la taille standard, étant plus grand et plus robuste que M.9 mais plus petit que MM.106. Bien que ses racines ne soient pas cassantes, l'ancrage du M.26 n'est que passable. Ces arbres doivent être soutenus pendant la phase de développement de la canopée pour éviter qu'ils ne se penchent. Dans des conditions normales, le M.26 deviendra autoportant après environ 5 à 8 ans, mais le support d'arbres est toujours recommandé pour une culture précoce et économique. M.26 est fortement influencé par les conditions du sol. Non tolérant à la sécheresse, le M.26 s'écoule facilement sur les sols très sableux sans irrigation supplémentaire. Il fonctionnera bien sur les sols à texture intermédiaire ou plus lourde si le drainage est adéquat. Bien que moyennement résistant à la pourriture du collet, le M.26 ne fonctionnera pas de manière satisfaisante sur les sites mal drainés.

Les arbres sur M.26 sont très précoces et le contrôle de la fructification précoce est essentiel au succès avec ce porte-greffe. Une fructification précoce incontrôlée ralentit le développement d'un bon ancrage, induit une perte de vigueur, produit une fructification et une perte de la tête centrale et favorise l'apparition d'une condition liée à l'éperon. Les arbres répondent à un entraînement intensif et à une taille similaire aux arbres sur M.9.

M.26 forme facilement des nœuds de bavure. La plantation profonde, en maintenant l'union juste au-dessus de la surface du sol, réduit la formation de bavures, augmente la stabilité de l'arbre et décourage le drageonnage.

M.26 a une bonne résistance à la pourriture du collet. Le M.26 est apparemment sensible au feu bactérien. Par mesure de précaution contre l'infection, retirez rapidement les drageons du porte-greffe.

G.30 (Genève 3)

Un porte-greffe breveté sorti en 1994 du programme de sélection de l'Université Cornell, État de New York. Il s'agit d'un croisement Robusta 5 X M.9 60% - 65% de la vigueur du semis, similaire au M.26. Ce porte-greffe semble être plus productif que M.7 mais similaire au M.26. Il est élevé pour sa résistance au feu bactérien. Est sujette à des drageons. Un problème notable avec G.30 est qu'il forme une union de greffe faible avec des cultivars cassants tels que 'Gala'. Pour cette raison, de telles combinaisons porte-greffe: scion ne sont pas recommandées et le support d'arbre est conseillé pour tous les cultivars.

V.7 (Vineland 7)

Du programme d'élevage Vineland. La taille de l'arbre est similaire à M.7. Ce porte-greffe fait l'objet de tests supplémentaires à l'Université de Guelph, Station de recherche de Simcoe, et au moment de l'impression, aucun calendrier de diffusion commerciale n'est disponible.

V.2 (Vineland 2)

Du programme d'élevage Vineland. La taille de l'arbre est 20% plus grande que M.26 sur la base de la section transversale du tronc et a tendance à être plus large tout en étant similaire en hauteur à M.26. La productivité est égale ou légèrement supérieure à M.26. Les tests prémilinaires sur le feu bactérien de V.2 indiquent qu'il est moyennement résistant - comparable à M.7. La survie des arbres de V.2 est comparable ou meilleure que M.26, en particulier dans les climats plus froids. Le porte-greffe sera disponible dans le commerce dès 2001.

Interstocks nain

Les arbres nains peuvent être obtenus en utilisant des interstock nains sur des porte-greffes vigoureux. La productivité est généralement proportionnelle à la taille des arbres. Le jalonnement est conseillé lorsque du M.9 ou un autre interstock fragile est utilisé.

La plantation générale d'arbres inter-stocks n'est pas recommandée en Ontario en raison des coûts supplémentaires, du drageonnement inhérent et de la confusion qui peut survenir avec la profondeur de plantation et le nombre multiple de combinaisons possibles de stock, inter-stocks et greffons. Dans des situations inhabituelles telles que dans les districts les plus froids, 0,3 sur Robusta 5 peut être essayé. Les producteurs souhaitant planter des arbres inter-tiges doivent passer commande auprès d'un pépiniériste 1 ou 2 ans à l'avance.

Arbres semi-nains

De nombreux arbres ont été plantés sur des porte-greffes semi-nains dans les années 50 et 60, la popularité reposant dans un premier temps sur Malling 7, puis sur MM.106. Les deux sont désormais beaucoup moins demandés que les M.26 ou M.9.

La plantation du soi-disant pommier semi-nain a été un compromis entre le gros pommier standard qui nécessite beaucoup de travail en échelle et le petit arbre nain qui peut être taillé et cueilli dans le sol. Au moment où l'arbre semi-nain atteint une taille suffisante pour récolter de manière satisfaisante, un certain travail d'échelle est nécessaire pour cueillir et élaguer. Comme les arbres semi-nains ont une superficie de production limitée, il est conseillé au verger de planter plus de 250 arbres par hectare pour une production économique.

M.7 (Malling 7)

Libéré du programme de sélection East Malling, ce porte-greffe donne un arbre un peu plus grand que M.26 et un peu plus petit que MM.106. Il est généralement trop vigoureux pour les plantations à haute densité. Il est disponible dans divers états réducteurs de virus tels que M.7A, M.7 EMLA. Il fonctionne mieux sur un bon sol dans un endroit protégé du vent, dans un quartier aux températures hivernales relativement douces. Tondez haut et plantez profondément pour améliorer l'ancrage et réduire la forte tendance à produire des drageons. M.7 est un bon producteur de plantes dans les selles, mais dans les essais comparatifs en verger, la production de fruits sur M.7 n'a pas été impressionnante.

En tant que porte-greffe dans le verger, M.7 a des antécédents de mauvais ancrage, de faible absorption de potassium et de racines sensibles au gel. La production de fruits est relativement faible pendant les 10 premières années, après quoi des échelles sont nécessaires pour cueillir les fruits. Sauf lorsque l'expérience antérieure a été favorable, les producteurs sont mis en garde contre les plantations extensives sur M.7.

V.4 (Vineland 4)

Du programme d'élevage Vineland. Produit un arbre de taille similaire à M.7. Ce porte-greffe fait l'objet de tests supplémentaires à l'Université de Guelph, Station de recherche de Simcoe, et au moment de l'impression, aucun calendrier de diffusion commerciale n'est disponible.

MM.106 (Malling-Merton 106)

Libéré des efforts combinés de l'East Malling et du programme de sélection des stations de recherche de Merton. Ce porte-greffe fait un arbre bien ancré dont la taille varie d'un gros semi-nain aux trois quarts de la taille standard ou plus, selon le sol et le cultivar. Dans des essais comparatifs de 12 ans à Vineland et Simcoe, des arbres de McIntosh, Delicious et Northern Spy sur MM. 106 ont démontré une productivité exceptionnelle. Comme M.7. Le MM.106 présente une certaine sensibilité à la pourriture du collet, de sorte qu'aucun des deux ne doit être planté dans les anciens vergers où des pertes dues à la pourriture du collet se sont produites. MM.106 est sensible à l'humidité. Des pluies abondantes en fin de saison retardent parfois la maturité des arbres, les prédisposant aux dommages causés par les basses températures. Un drainage imparfait du sol peut également entraîner la perte d'arbres.

Lorsqu'il n'y a pas d'objection à la taille des arbres, le MM.106 est recommandé pour la plantation générale sur des sols bien drainés en Ontario, mais seulement à titre d'essai à l'est du comté de Hastings. MM.106 est un bon propagateur dans le lit de selles, s'enracinant bien et produisant un stock de taille bourgeonnante la première année en pépinière. Bien que élevé pour la résistance au puceron laineux, il n'est pas à l'abri.

Arbres semi-vigoureux et vigoureux

Il semble y avoir peu d'avenir pour les arbres aux trois quarts de taille standard ou plus. Ils sont lents à commencer à être cultivés et coûteux à tailler et à cueillir.

MM.111 (Malling-Merton 111)

Cet arbre est à peu près le meilleur de cette classe, bien que la taille de l'arbre soit d'environ 80% de la taille standard. Quoique légèrement plus vigoureux que l'ancien M.2, l'ancrage de MM. 111 est meilleur et l'arbre semble adaptable à une plus large gamme de conditions de sol. Les stocks commerciaux de MM.111 sont exempts de virus et semblent résistants à la pourriture du collet.

Robusta 5

Ce n'est plus recommandé comme racine ou comme souche corporelle en Ontario. Il a une période de repos très courte et peut rompre la dormance pendant une période douce en hiver. Un gel ultérieur peut entraîner des brûlures solaires, des écorces fendues, des blessures au cambium et même la mort de l'arbre. Là où il n'y a pas de dommages dus au gel, les arbres sont difficiles à gérer, étant plus vigoureux que les standards. Le Robusta 5 a été développé à Ottawa et ne devrait être considéré comme un porte-greffe que dans les districts les plus froids où l'hiver n'est pas interrompu par de douces épisodes.

Autres porte-greffes

Il y a plus de porte-greffes qui entrent dans l'image chaque année. Ces stocks sont encore considérés comme expérimentaux et ne sont plantés que sur une base très limitée à des fins d'évaluation. Parmi ces actions figurent la série MAC (Michigan Apple Clone), la série Budagovsky de Russie, (Bud) la série polonaise (P) et d'autres.

Porte-greffes testés par virus

Les anciens stocks Malling portaient des maladies virales. Sortis vers 1960, M.9A, M.7A et M.2A sont exempts de fruits de chat, de bois caoutchouteux et de mosaïque de pommes, mais portent toujours les signes latents tels que les piqûres de tige, la tache chlorotique et l'épinastie d'espion.

En 1973, East Malling et Long Ashton ont publié les clones EMLA de M.9, M.26, MM.106 et MM.111 qui sont exempts des virus latents ainsi que des autres virus. L'élimination de la teneur en virus a entraîné une plus grande vigueur pour chaque sélection de porte-greffe par rapport à son parent infecté par le virus. Les rapports préliminaires indiquent que les sélections de porte-greffes testées avec des virus produisent des arbres au moins 10 à 15% plus gros que des arbres comparables sur du matériel de porte-greffe infecté. Les clones de Malling-Merton n'ont jamais été gravement infectés mais leurs clones EMLA sont totalement exempts de virus connus.

Profondeur de plantation

La bonne profondeur à laquelle planter des pommiers reste une question très importante. À l'exception des systèmes supportés à haute densité (fuseau élancé, axe vertical, etc.), l'union des bourgeons doit être positionnée à 5 cm au-dessus du niveau final du sol. La longueur de la tige du porte-greffe au-dessus de la surface du sol détermine la vigueur du greffon. C'est un facteur plus important avec les porte-greffes nains que les porte-greffes plus vigoureux. Planter plus profondément peut entraîner la perte des racines des greffons et la perte de l'influence naine du porte-greffe. Avoir l'union excessivement au-dessus du sol réduira la taille de l'arbre et introduira la possibilité de formation de bavures ou de racines aériennes. Cette perturbation de l'écorce peut être envahie par le foreur du cornouiller et entraîner des pertes d'arbres. Pour assurer l'uniformité de la taille des arbres et réduire les blessures inutiles au tronc, des précautions particulières sont nécessaires pour positionner correctement l'union des bourgeons.

Densités de plantation des vergers

Les plans de plantation des vergers peuvent être regroupés en trois classes générales selon la population d'arbres (densité) par hectare (tableaux 1 et 2).

Faible densité d'arbre

L'espacement au moment de la plantation permet un développement complet de l'arbre, à l'exception d'un minimum de formation et de taille corrective. Ce plan nécessite le moins d'investissement par hectare dans les arbres. La terre doit être bon marché. Bien que le large espacement des arbres ait été une caractéristique acceptée du verger conventionnel dans le passé, il n'est pas recommandé pour les vergers plantés maintenant. La durée de vie prévue d'un verger planté à faible densité est peut-être de 40 ans.

Densité moyenne des arbres

L'espacement modérément étroit de ce plan nécessite un investissement relativement élevé dans les arbres et en main-d'œuvre pour les gérer, ce qui devrait être plus que compensé par des rendements accrus. Les arbres sont formés à un chef central. Ils sont maintenus dans leur espace alloué par un élagage périphérique (de surface), réduisant la propagation naturelle d'au moins 20%. La densité moyenne n'est recommandée que dans des cas particuliers où les préoccupations environnementales sont des considérations majeures telles que les gelées printanières et le vent. Durée de vie projetée du verger environ 20 ans.

Densité d'arbre élevée

Plus la population d'arbres est élevée, plus il est nécessaire de programmer le système de gestion pour la durée de vie du verger. De nombreuses variantes de plan sont possibles. Les stocks nains doivent toujours être utilisés. L'avantage éventuel des rendements antérieurs est compensé par un coût plus élevé à l'hectare pour les arbres.

Les méthodes de formation et d'élagage doivent être très spécialisées pour contrôler la taille des arbres et induire une culture précoce. Les arbres autoportants ne doivent jamais être utilisés pour ces systèmes. Les systèmes supportés à densité plus élevée tels que la broche élancée et l'axe vertical ont montré de grands avantages par rapport aux plantations autoportantes à haute densité.

Il existe également un besoin éventuel d'irrigation et le risque de voir la couleur et la taille des fruits diminuer à mesure que les arbres atteignent une plus grande taille à maturité. La couleur et la taille des fruits diminuent à mesure que l'exposition à la lumière diminue. La qualité est un facteur de profit aussi important que la quantité.

Un guide des espacements des arbres pour chacune des différentes densités des vergers est donné dans le tableau 2. Les espacements suggérés dans le tableau sont pour les sols de fertilité moyenne et les cultivars de vigueur moyenne.

Tableau 1. Espacement suggéré en mètres (m) des cultivars de pommiers de vigueur moyenne sur certains principaux porte-greffes


Bases de la structure et de la croissance des plantes

Une formation et une taille appropriées d'un arbre fruitier nécessitent une formation de base sur la façon dont les plantes poussent et réagissent à la coupe. Chaque coupe qu'un jardinier fait doit être faite pour une bonne raison, et il ou elle doit comprendre les conséquences de la coupe et le but général de la coupe. En cas de doute, ne taillez pas l'arbre.

Nœuds, entre-nœuds et croissance générale des plantes:

Toutes les pousses possèdent des nœuds et des entre-nœuds. Les nœuds sont les régions de la tige où les feuilles (et / ou les fleurs) se fixent. L'intervalle de tige entre deux nœuds adjacents est appelé entre-nœud. Lorsqu'ils sont produits pour la première fois par le point de croissance de la pousse (méristème apical à l'extrémité de la pousse), les entre-nœuds sont extrêmement courts, mais après un léger vieillissement, ils s'allongent rapidement, entraînant un allongement de la pousse. L'allongement de la pousse (et de la racine) par croissance du méristème apical est appelé croissance primaire. Les pousses deviennent plus épaisses et se durcissent après la croissance secondaire. La croissance secondaire résulte de l'activité du cambium vasculaire (juste sous l'écorce), qui ajoute du bois à la tige, et aussi du cambium de liège, qui épaissit l'écorce. Les plantes ligneuses commencent toujours leur vie avec une croissance primaire, puis commencent une croissance secondaire vers la fin de la première année. Un arbre subira une croissance primaire et secondaire tout au long de sa vie.

Si une branche grêle et faible est coupée à mi-chemin, la croissance primaire de cette branche sera arrêtée (méristème apical enlevé), mais plus tard, la croissance secondaire épaissira ce bout de branche et le rendra plus rigide. Les bourgeons sur ce talon commenceront à pousser éventuellement, établissant une nouvelle croissance primaire, mais ce talon d'origine continuera à s'épaissir avec le temps.

Les bourgeons sont des pousses embryonnaires actives ou dormantes qui peuvent être classées par emplacement (terminal et latéral) et contenu (feuille, fleur et mélange). Les bourgeons terminaux (également appelés bourgeons apicaux) se trouvent à l'extrémité des pousses, et les bourgeons latéraux (également appelés bourgeons axillaires) sont situés aux nœuds, juste au-dessus du point d'attache des feuilles (l'aisselle des feuilles, qui est l'angle entre la feuille tige et la tige). Les bourgeons foliaires (également appelés bourgeons végétatifs) se transforment en pousses feuillues. Les boutons floraux ne se développent qu'en une seule fleur ou en une inflorescence (grappe de fleurs). Les bourgeons mixtes se transforment en une pousse possédant à la fois des fleurs et des feuilles, et les feuilles sous-tendent généralement des bourgeons foliaires. Les bourgeons foliaires sont généralement plus minces et plus pointus que les boutons floraux plus ronds et plus larges. Les fruits à pépins (pommes et poires) ont à la fois des feuilles et des bourgeons mixtes. Les fruits à noyau (pêches, amandes, prunes, abricots et cerises) ont des feuilles et des boutons floraux. La disposition des bourgeons et leur contenu exact varient selon les espèces.

Un autre type de bourgeon est le bourgeon latent (également appelé bourgeon adventice), qui est enterré sous l'écorce, ou même dans les racines, et ne peut pas être vu. Pour le jardinier amateur, ces bourgeons sont une nuisance car ils provoquent le drageonnement des racines et «la pousse d'eau et la croissance du rdquor (croissance vigoureuse à la verticale) sous le greffon, une telle croissance doit être continuellement supprimée.

Dominance apicale:

Le bourgeon terminal produit une hormone inhibitrice appelée auxine, qui se déplace par gravité le long de la pousse et empêche les bourgeons latéraux juste sous le bourgeon terminal de pousser. L'effet de cette hormone est de permettre à la tige de se développer tout droit sans se ramifier. Dans la nature, il s'agit d'une adaptation qui aide l'arbre à atteindre la lumière lorsqu'il pousse dans une canopée dense. Le pincement (élimination du point de croissance ou du méristème apical, source d'auxine) est une méthode bien connue pour induire une ramification dans une pousse autrement non ramifiée. Après le pincement, le niveau d'auxine est considérablement réduit, ce qui favorise la ramification en permettant aux bourgeons latéraux de se développer en pousses. Si une pousse est pliée et attachée à l'horizontale, l'auxine se déplace vers le bas, vers le côté inférieur de la tige et y inhibe les bourgeons, mais la face supérieure de la tige est libérée de l'inhibition de l'auxine, permettant la croissance des bourgeons tout le long de la tige, produisant pousses d'eau verticales. Une branche poussant ou pliée à un angle de 45 degrés présentera une dominance apicale partielle, avec juste quelques bourgeons latéraux devenant des pousses. Par conséquent, la dominance apicale peut être contrôlée soit en élaguant le bourgeon terminal, soit en ajustant l'angle de la branche. Différentes espèces ont différents degrés de dominance apicale, la cerise douce et la prune japonaise ayant la plus grande quantité. Ces espèces font continuellement une croissance verticale, en grande partie non ramifiée.

Pousses longues et épines:

Les pousses longues et épines diffèrent par la longueur de leurs entre-nœuds et les types de bourgeons qu'elles possèdent. La plupart des plantes (et tous les arbres fruitiers) ont de longues pousses, qui ont des entre-nœuds allongés et des feuilles bien espacées. La plupart des espèces d'arbres fruitiers ont également des pousses d'éperons, qui se forment à l'aisselle des feuilles des longues pousses. Une pousse d'éperon est une pousse courte et trapue qui a des entre-nœuds beaucoup plus courts. Les pousses d'éperons se forment sur des pousses âgées de deux ans ou plus, qui peuvent être non ramifiées ou ramifiées, et peuvent être extrêmement courtes ou plus longues. On dit que la pêche, par exemple, n'a pas de pousses d'éperons, mais elles sont en fait présentes mais sont de courte durée et extrêmement courtes, alors passez inaperçu. La pomme est l'autre extrême, avec de grandes pousses d'éperons ramifiés et de longue durée. Les pousses d'éperons sont importantes car les boutons floraux ou les bourgeons mixtes (et donc les fruits) se trouvent en grande partie sur ces pousses. Les longues pousses peuvent également porter des boutons floraux ou des boutons mixtes, selon l'espèce et / ou la variété.


Prendre soin des poiriers au fil des saisons

Mars- Pour les arbres existants, taillez avant le début de la croissance, après le temps le plus froid

Avril Mai- Si la croissance de l'année dernière était inférieure à 12 pouces, appliquez du compost autour de la base de l'arbre

Avril Mai- Plantez des arbres à racines nues dès que le sol peut être travaillé

Mai juin- Plantez des arbres en pot après que la menace de gel est passée

De mai à octobre - Arrosez les arbres comme vous le feriez pour n'importe quel autre arbre de votre jardin, en particulier pendant les périodes de sécheresse

Juin Juillet- Cueillez les plus petites poires pour encourager les fruits plus gros

Août à octobre - Récolter

Octobre novembre- Râteau et compost les feuilles et les fruits tombés

Novembre- Appliquer un enveloppement d'arbre à la fin de l'automne pour éviter les blessures hivernales

De novembre à mars - Surveillez les dommages causés par les cerfs et les campagnols, placez des clôtures autour de l'arbre si nécessaire

Commencer

Sélectionnez le bon arbre pour votre emplacement et utilisez ces instructions étape par étape pour planter et entretenir vos jeunes arbres.

Si vous achetez un arbre dans une pépinière locale, ce sera probablement un arbre en pot.

Si vous ne trouvez pas de poiriers dans les pépinières locales, vous pouvez commander des arbres en ligne. La plupart des commandes d'arbres en ligne seront expédiées sous forme d'arbres dormants à racines nues au début du printemps. Vous pouvez généralement commander des arbres à racines nues à tout moment entre la fin de l'automne et le début du printemps, et les pépinières seront expédiées au moment approprié pour votre région.

La plupart des poiriers résistants au froid sont greffés sur des porte-greffes de semis robustes. Les porte-greffes de semis produisent des arbres de taille standard, c'est pourquoi la plupart des poiriers rustiques atteignent une hauteur de 25 à 40 pieds.

Contrairement aux pommiers, il existe très peu de porte-greffes nains pour les poires résistantes à l'hiver. Quelques pépinières offrent des poiriers rustiques semi-nains, mais ceux-ci sont un peu plus difficiles à trouver que la taille standard.

Les porte-greffes semi-nains pour les poires rustiques sont souvent de la série Old Home x Farmingdale, ou OH x F.Si vous trouvez un arbre greffé sur ce porte-greffe, vous pouvez être très sûr qu'il survivra au Minnesota et produira un arbre qui culmine à environ 20 pieds de haut.

Variétés

La plupart des poiriers ont besoin de pollen d'une autre variété pour donner des fruits. Mais certaines variétés sont connues pour produire un nombre suffisant de fruits sans seconde variété. La raison en n'est pas bien comprise et la fructification n'est pas fiable.

Variétés de poires recommandées pour les jardins nordiques

Variété Rusticité aux zones 4 et 3 Résistance au feu bactérien Récolter La description
Épice dorée (1949) Excellent à très bon Très résistante Fin août Recommandé comme source de pollen pour Ure. Petit fruit de 1 3/4 pouce. Non recommandé pour la zone 4 où d'autres variétés mieux aromatisées poussent bien. Pousse jusqu'à 20 pieds de haut. Bon pour la mise en conserve.
Gourmet Très bon à mauvais Tolérant Mi à fin septembre Fruit de taille moyenne, juteux et sucré avec une texture ferme et croquante. Ne peut pas être utilisé pour polliniser un deuxième poirier.
Joyau juteux (2021) Très bon dans la zone 4, non recommandé pour la zone 3 Mi-août Idéal pour manger frais. Poire de type asiatique. Le fruit est attrayant avec un rougissement occasionnel orange-rose. Doit être cueilli mûr, croustillant et avec une couleur de fond jaune-vert. Peut être utilisé comme pollinisateur pour Summercrisp et vice versa. Disponible d'ici 2022 ou 2023.
Succulent Très bon à mauvais Tolérant Mi à fin septembre Fruits moyens-petits avec une saveur similaire à celle de Bartlett. La texture est ferme mais fondante. Ne peut pas être utilisé comme source de pollen pour un autre arbre.
Parker (1934) Bon à mauvais Sensible Mi-août Fruit de taille, saveur et texture similaires à celles du Bartlett. Peut donner des fruits sans une deuxième variété. Bon pollenisateur pour Luscious. Peut-être pas rustique au nord des villes jumelles.
Patten Très bon à mauvais Sensible Mi à fin septembre Les gros fruits ont une excellente qualité de consommation fraîche, similaire à Bartlett. La rusticité est légèrement meilleure que Parker. Peut produire des fruits sans deuxième variété.
Summercrisp (1985) Très bon à mauvais Résistant Mi-août Fruit de taille moyenne, rougi au rouge avec une saveur douce et une texture croquante rappelant fortement une poire asiatique.
Ure Très bon à bon Sensible Mi-août Un arbre plus petit (jusqu'à 15 pieds) produit de petits fruits de type Bartlett avec une bonne saveur. Dans les régions trop froides pour d'autres variétés de poires, Ure peut être cultivée avec Golden Spice pour le pollen.

Préparation

La plantation et l'entretien des poiriers sont similaires à ceux des pommiers.

  • Faites tester votre sol
  • Le sol doit être légèrement acide, pH 6 à 7
  • Le sol doit être bien drainé, l'eau ne reste pas longtemps après une pluie
  • Plantez en plein soleil loin des structures ou autres arbres
  • N'oubliez pas que la plupart des poiriers seront très gros à maturité

Plantation

  • Creusez un trou pas plus profond que la motte et environ deux fois plus large.
  • Mélangez jusqu'à 1/3 en volume de compost, de mousse de tourbe ou d'autres matières organiques. La plupart de ce qui remonte dans le trou de plantation devrait être le sol que vous avez sorti du trou.
  • Il n'est pas nécessaire d'ajouter de l'engrais dans le trou.
  • Si vous plantez des arbres à racines nues, retirez les racines encerclantes ou les racines en forme de J qui pourraient éventuellement étrangler le tronc.
  • Pour les arbres en pot, inspectez les systèmes racinaires pour encercler les racines ligneuses.
    • Si les racines ligneuses sont enroulées en cercle, redressez-les ou faites plusieurs coupes dans la motte avant la plantation.
    • Cela aide la plante à produire un système racinaire plus fort et empêche la formation de racines annelées qui peuvent affaiblir l'arbre.
  • Positionnez l'arbre de sorte que l'union de la greffe soit de 2 à 4 pouces au-dessus de la ligne du sol.
    • L'union du greffon est un gonflement où la variété rencontre le porte-greffe.
    • Si l'union de greffe est placée près ou au-dessous de la ligne du sol, la variété s'enracinera, ce qui fera pousser les arbres à leur pleine taille.
  • Écartez les racines en vous assurant qu'aucune n'est pliée. Demandez à quelqu'un de vous aider à redresser l'arbre.
  • Commencez à remplacer la terre, en éliminant les poches d'air au fur et à mesure.
  • Une fois le trou rempli, tassez doucement et arrosez abondamment pour éliminer les poches d'air restantes.
  • Le sol peut se déposer sur un pouce ou deux. Si c'est le cas, ajoutez plus de terre au niveau approprié.

Protégez le coffre

Le moment de la plantation est un bon moment pour installer un protège-arbre pour protéger votre arbre des dommages hivernaux et de la mastication de l'écorce par les petits mammifères. Il y en a beaucoup disponibles, des emballages en papier épais aux types en plastique en spirale et en carton ondulé.

Les gardes d'arbres empêchent les campagnols et les lapins de se nourrir de l'écorce. Les gardes réfléchissent également la lumière du soleil du tronc, ce qui aide à prévenir les brûlures solaires en hiver.

Pendant les premières années, il est important de protéger le tronc de votre poirier. Une fois que l'arbre a une écorce mature rugueuse et squameuse, ni le soleil d'hiver ni les animaux à mâcher ne risquent de lui nuire, de sorte que les gardes d'arbre ne seront pas nécessaires.

Comment garder vos poiriers sains et productifs

L'arrosage, le désherbage, le paillage et la taille garderont vos poiriers en bonne santé pour les années à venir.

Arrosage, paillage, alimentation et désherbage

Arrosage

Arrosez l'arbre avec un arroseur lent après la plantation et remplissez-le si le sol se dépose. Les arbres nouvellement plantés doivent être arrosés chaque semaine pendant la première année. Si le sol semble humide, votre arbre a probablement beaucoup d'eau.

N'attendez pas que les feuilles tombent avant d'arroser. N'oubliez pas que le sur-arrosage peut être tout aussi dommageable que le sous-arrosage. Les racines doivent être humides mais pas gorgées d'eau.

Au fur et à mesure que l'arbre grandit, les racines s'enfonceront plus profondément dans le sol et ne nécessiteront généralement pas autant d'arrosage. Si c'est une saison particulièrement sèche, arrosez votre arbre en profondeur de temps en temps jusqu'à ce que les feuilles commencent à tomber.

Support

Les poiriers bénéficient d'un enjeu à la plantation. Attacher l'arbre au tuteur encourage un tronc droit et permet aux racines de bien s'établir. Le pieu peut être retiré après quelques années.

Engrais et paillis

La plupart des arbres fruitiers n'ont pas besoin d'engrais l'année où ils sont plantés.

Le seul nutriment qui peut limiter la croissance des plantes dans les jardins est l'azote. Si les arbres poussent entre 18 et 24 pouces de nouvelle croissance chaque année, alors il y a beaucoup d'azote dans le sol. Vous pouvez toujours appliquer du compost comme paillis autour de la base de l'arbre si la croissance des arbres commence à ralentir.

Il est toujours avantageux de garder une couche de paillis de 3 à 4 pouces autour de la base de vos arbres fruitiers. Cela aide à modérer la température du sol et à retenir l'humidité dans le sol. Le paillis aide également à empêcher les mauvaises herbes et les herbes de pousser autour de la base de l'arbre. N'oubliez pas, gardez le paillis à quelques centimètres du tronc pour éviter la pourriture du tronc et les dommages causés par les rongeurs.

Désherbage

Les arbres fruitiers ne devraient pas avoir d'herbe ou d'autres plantes poussant jusqu'à la base.

Retirez régulièrement les mauvaises herbes et coupez les drageons qui pourraient germer autour de la base de l'arbre. Encore une fois, quelques centimètres de paillis aideront à réduire le temps que vous passez à désherber autour de vos arbres fruitiers.

Taille initiale

Un peu d'élagage simple devrait être fait lorsque l'arbre est planté pour la première fois.

Si vous plantez un arbre plus grand, retirez toutes les branches provenant de la base de l'arbre et toutes les branches inférieures à 24 pouces. S'il y a 2 succursales ou plus en concurrence pour être le chef, choisissez-en un et supprimez les autres.

Taillez un arbre sans plumes (sans branches solides) à environ 30 pouces de hauteur, juste au-dessus d'un bourgeon. Faites cette coupe à un angle de 45 degrés.

Pour un arbre à plumes (un avec plusieurs branches), élaguez toutes les branches qui sont en concurrence avec le chef, qui semblent faibles ou qui poussent à un angle étrange. Laisser 2 à 3 branches fortes et bien espacées.

Si votre arbre a de nombreuses branches, sélectionnez 4 ou 5 branches d'échafaudage de ceux qui restent, élaguer toutes les autres branches qui poussent juste au-dessus ou juste en dessous des échafaudages. Les branches d'échafaudage sont les branches principales qui forment la forme de l'arbre. Ils doivent avoir de grands angles, d'au moins 60 degrés par rapport au tronc.

Si vous avez acheté un petit arbre avec peu ou pas de branches, taillez le tronc à environ 30 pouces au-dessus du sol. Cela entraînera des branches, ce qui entraînera des options de branche d'échafaudage l'année suivante. Si l'arbre a quelques petites branches, choisissez 2 ou 3 robustes à au moins 18 pouces du sol pour les garder comme échafaudages et enlevez toutes les autres.

Taille régulière après la première année

La taille des poiriers est très similaire à la taille des pommiers. Principalement, vous voulez tailler un arbre pour avoir des branches bien espacées et une apparence équilibrée, tout en éliminant les branches problématiques (celles qui sont cassées, malades ou mortes).

Les arbres fruitiers doivent être taillés chaque année à la fin de l'hiver ou au début du printemps, après le temps le plus froid et avant le début de la croissance. Taillez au minimum, surtout avec les jeunes arbres, car une taille excessive retardera ou réduira la fructification et créera une croissance trop feuillue.

La plupart des poiriers sont taillés et formés pour permettre à une tige centrale, principale ou à un chef, d'être la base de l'arbre sur lequel poussent les branches latérales ou les échafaudages. L'arbre se termine par une forme conique ou pyramidale. C'est ce qu'on appelle le leader central méthode de taille et il en fait un arbre compact, équilibré et facile à gérer avec des fruits qui ont un accès maximal à la lumière du soleil et à la circulation de l'air.

Une fois que le premier ensemble de branches d'échafaudage a été sélectionné, sélectionnez un deuxième ensemble au-dessus. Les branches d'échafaudage doivent être espacées d'environ 12 pouces. Gardez toujours à l'esprit la forme de la pyramide lors de la taille.

Directives générales de taille

  • Retirer les branches malades, cassées ou mortes
  • Retirez toutes les branches qui poussent vers le bas
  • Si deux membres sont croisés, enchevêtrés ou en compétition, enlevez l'un d'eux complètement à sa base
  • Retirez tous les membres le long du tronc dont le diamètre devient plus grand que le tronc
  • Retirer les drageons qui remontent des racines ou bas sur le tronc
  • Retirer les chutes d'eau, qui sont des branches verticales vigoureuses
  • Effectuer des coupes de taille près du collet de la branche à la base du membre
    • Pour les membres plus gros, commencez la coupe par le dessous du membre pour éviter de déchirer l'écorce
  • Retirez d'abord les gros membres, en commençant par le haut de l'arbre
  • Les coupes minces enlèvent des branches entières au collet de la branche et sont le type de coupe recommandé
  • Les coupes de tête n'enlèvent qu'une partie d'une branche et favorisent la croissance de la végétation sous la coupe, et ne sont pas aussi courantes

Rénover de vieux arbres

Avez-vous emménagé dans une maison avec un vieux poirier envahi par la végétation? Les branches se chevauchent-elles et vont-elles dans tous les sens? Ne perdez pas espoir. Cet arbre va probablement bien, il a juste besoin d'un peu de travail pour le remettre en forme et à nouveau productif.

Récupérer un poirier mature qui a été négligé pendant plusieurs années peut être un défi, et prendra quelques années de taille pour rendre l'arbre à nouveau productif. Voici quelques conseils pour rénover un arbre négligé:

  • Décidez quelle branche est ou sera le chef de file
  • Ensuite, décidez quelles branches vous allez enregistrer en fonction de la position de la branche autour du tronc
  • À ce stade, l'élagage de quelques grosses branches la première année ouvrira l'arbre et augmentera la lumière et le flux d'air.
  • Ne taillez pas trop ou l'arbre mettra toute son énergie dans la fabrication de nouvelles branches et non de fruits
  • Au cours de l'année 2, prenez quelques décisions supplémentaires sur l'emplacement des succursales et supprimez-en quelques autres
  • Suivez les directives générales d'élagage pour élaguer les branches malades ou cassées

Récoltez les poires quand

L'erreur la plus courante des poiriers novices est de laisser les fruits mûrir sur l'arbre. Les fruits qui mûrissent sur l'arbre finissent par être granuleux et désagréables. Au lieu de cela, les fruits doivent être cueillis à un stade de maturité, puis autorisés à mûrir à l'intérieur.

Récolter une poire, prenez doucement le fruit dans la paume de votre main et soulevez et tournez en un seul mouvement. Ou utilisez une main pour tenir l'éperon et l'autre main pour soulever et tordre le fruit.

Ne tirez pas et ne tirez pas sur le fruit, ce qui peut endommager le petit éperon ligneux auquel la tige du fruit est attachée, emportant avec elle les boutons floraux de l'année prochaine.

Réfrigérez rapidement les fruits récoltés dans des sacs en plastique perforés ou dans un contenant à couvercle lâche. Cela aidera à augmenter les niveaux d'humidité autour du fruit.

Pour mûrir complètement le fruit, retirez-le du réfrigérateur et laissez-le reposer à température ambiante pendant quelques jours. Lorsque le fruit prend une couleur plus dorée et que la chair à l'extrémité de la tige cède à la pression du pouce, le fruit est prêt à être mangé.

L'exception à ces directives de récolte est Summercrisp, qui doit être cueilli lorsqu'il est encore vert avec un rougissement rouge, et ne doit pas être mûri avant d'être mangé.

Protéger les arbres pendant l'hiver

Les protège-arbres ou les enveloppes d'arbres peuvent aider à prévenir les blessures hivernales ou les brûlures causées par le soleil pour les jeunes arbres. Le matériau blanc réfléchit la lumière du soleil du tronc, ce qui aide à l'empêcher de se réchauffer lors d'une journée d'hiver froide et ensoleillée.

Si la température de l'écorce dépasse le point de congélation, l'eau des tissus sous l'écorce devient liquide et commence à s'écouler à travers les cellules. Lorsque le soleil se couche ou derrière un nuage, l'eau liquide gèle soudainement, endommageant les cellules et parfois tuant les tissus d'un côté du tronc.

Les protège-arbres peuvent être enlevés une fois que l'écorce devient épaisse et squameuse, après environ 6 à 8 ans. En attendant, desserrez périodiquement la protection pour permettre à l'arbre de se développer.

Les protège-arbres en plastique peuvent être retirés pour la saison de croissance et remis en place à l'automne.

Maladies, insectes et autres défis

Le feu bactérien est la principale maladie des poires au Minnesota.

Dans d'autres régions des États-Unis, les poiriers sont sensibles à un certain nombre de problèmes d'insectes. Parce que ces arbres ne sont pas communs au Minnesota, les problèmes d'insectes ne sont généralement pas graves pour les jardiniers amateurs.

À mesure que de plus en plus de gens ajoutent des poires à leurs jardins, cela peut changer. Mais pour l'instant, enlever et détruire rapidement les fruits et les feuilles tombés et tailler pour favoriser une bonne circulation de l'air à travers l'arbre sont tout ce qui est normalement nécessaire pour faire pousser une récolte satisfaisante la plupart des années.

Le feu bactérien est la principale maladie des poires au Minnesota.

Le signe révélateur du feu bactérien est l'apparence des pousses du berger brun.

Trop d'engrais azoté, y compris le compost, peut provoquer une nouvelle croissance rapide qui est très sensible au feu bactérien. Pour minimiser le feu bactérien, ne pas trop fertiliser et ne pas laisser les jeunes pousses pousser plus de trois pieds dans les variétés de poires sensibles.

Les pousses d'eau ou les drageons doivent être enlevés rapidement sur les variétés sensibles. Ne pas tailler pendant que l'arbre est en fleur et jusqu'à deux semaines après la floraison.

Taillez immédiatement les pousses malades si votre poirier présente des symptômes de feu bactérien. Lors de la taille d'une pousse malade, coupez au moins 6 pouces en dessous de l'endroit où vous voyez une écorce décolorée.Après chaque coupe, désinfectez les outils de taille dans un mélange de 1 partie d'eau pour 3 parties d'alcool dénaturé, ou un mélange de 1 partie d'eau de Javel pour 9 parties d'eau, vous pouvez également utiliser un nettoyant antibactérien tel que Lysol ou Listerine. Jeter ou détruire les pousses malades.

Cette maladie bactérienne peut se propager rapidement et endommager ou même tuer les arbres. Mais, le jardinier attentif peut empêcher ce problème de devenir incontrôlable. La meilleure solution est de choisir des variétés de poires présentant une certaine résistance à la maladie.

Les bactéries aiment les environnements chauds et humides, alors gardez les arbres taillés et la canopée des arbres ouverte pour permettre à l'air d'atteindre toutes les feuilles afin qu'elles sèchent rapidement après la pluie.

Insectes et autres créatures

Bien que les poiriers soient généralement sensibles à un certain nombre de problèmes d'insectes, le fait que ces arbres soient relativement rares dans le paysage du Minnesota empêche souvent ces problèmes de devenir graves pour les jardiniers amateurs. À mesure que de plus en plus de gens ajoutent des poires à leurs jardins, cette situation peut changer. Pour l'instant, cependant, l'assainissement (enlever et détruire rapidement les fruits et les feuilles tombés) et la taille pour favoriser une bonne circulation de l'air à travers l'arbre sont tout ce qui est normalement nécessaire pour obtenir une récolte satisfaisante la plupart des années.

Scarabées japonais deviennent une nuisance pour les poiriers comme ils le sont pour de nombreuses autres plantes du Minnesota. Recherchez-les de la fin juin au début juillet. Dès que vous en voyez un, vous pouvez être sûr qu'il y en aura plus.

  • Prenez un seau d'eau savonneuse sur votre arbre et jetez les coléoptères dans le seau.
  • Attendez qu'ils meurent, puis débarrassez-vous d'eux.
  • Faites cela tous les deux jours pendant quelques semaines et cela devrait prendre soin d'eux.

Dommages aux animaux

Les petits mammifères peuvent être problématiques pour les arbres fruitiers, en particulier les jeunes arbres. Campagnols et lapins se nourrissent d'écorce à la base de l'arbre, et même de jeunes branches lorsqu'elles peuvent les atteindre. Les gardes d'arbre en plastique peuvent empêcher certains de ces dommages. Assurez-vous que la protection d'arbre est enfoncée dans le sol à une profondeur de deux pouces. Cela empêchera les campagnols de s'enfouir sous eux pour atteindre l'arbre.

Une autre option consiste à placer une cage en tissu autour de la base de l'arbre. Comme un protège-arbre en plastique, il doit être poussé dans le sol pour empêcher l'entrée des campagnols. Il doit remonter le tronc juste en dessous de la première branche et ne doit pas s'ajuster étroitement autour de l'arbre. Laissez quelques centimètres d'espace pour que l'arbre se développe. Une fois que l'arbre a une écorce mature rugueuse et squameuse, la mastication des animaux ne lui nuira pas, de sorte que les gardes d'arbre ne seront pas nécessaires.

Si de plus gros animaux tels que cerf posent un problème, une cage de clôture peut être nécessaire jusqu'à ce que l'arbre soit assez vieux pour résister à des grignotages occasionnels. Faites en sorte que la clôture soit un peu plus haute que l'arbre et suffisamment large pour ne pas restreindre ou frotter contre les branches.

Emily E. Hoover, horticulteur de vulgarisation Emily S. Tepe, chercheuse en horticulture et Doug Foulk


Voir la vidéo: Greffage des arbres avec une percer